OperServ

De Wiki Otaku

Commandes OperServ

Global

  • Syntaxe: /msg OperServ GLOBAL message
Permet aux IRCops d'envoyer des messages à tous les 
utilisateurs du réseau. Le message sera envoyé avec
le pseudo OperServ.


Stats

  • Syntaxe: /msg OperServ STATS [AKILL | ALL | RESET | MEMORY | UPLINK]
Sans option, affiche le nombre d'utilisateurs et d'IRCops
actuellement online (Services exclus), le plus grand nombre
d'utilisateurs online depuis le démarrage des Services, et
le nombre d'heures durant lesquelles les Services ont tourné.

Avec l'option AKILL, affiche la taille actuelle de la liste
d'AKILL et le temps d'échéance par défaut.

L'option ALL est réservée uniquement aux Services Admins,
et affiche des informations sur l'utilisation de la mémoire
par les Services. L'utilisation de cette commande peut geler
les Services pendant un court instant sur de grands réseaux,
donc n'en abusez pas!

L'option RESET réinitialise le nombre maximum d'utilisateurs
au nombre courant d'utilisateurs sur le réseau.

L'option MEMORYaffiche les informations sur l'utilisation
de la mémoire par les services. L'utilisation de cette commande
peut paralyser les Services durant un court instant sur les gros
réseaux; n'en abuser pas!
	
L'option UPLINK affiche les informations sur le serveur qui est
utilisé pour linker Anope au réseau.

UPTIME est l'équivalent de STATS.


Oper

  • Syntaxe: /msg OperServ OPER ADD pseudo
  • OPER DEL {pseudo | entrée | liste}
  • OPER LIST [mask | liste]
  • OPER CLEAR
Permet aux Services Admins d'ajouter ou de supprimer des
pseudo à ou de la liste des Services Operators. Un utilisateur 
dont le pseudo est dans la liste des Services Operators et qui est 
identifié auprès de OperServ aura accès aux commandes de Services
operateur.

La commande OPER ADD ajoute le pseudo donné à la liste
des Services Operators.

La commande OPER DEL supprime le pseudo donné de
la liste des Services Operators. Si une liste de numéros 
d'entrées est donnée, ces entrées sont supprimées. (Consultez 
l'exemple pour LIST ci-dessous.)

La commande OPER LIST affiche la liste des Services Operators. 
Si un mask joker est donné, seules les entrées correspondantes
au mask sont affichées. Si une liste de numéros d'entrée
est donnée, seules ces entrées sont affichées, par exemple:

 OPER LIST 2-5,7-9
Liste toutes les entrées comprises entre 2 et 5 et
entre 7 et 9.

La commande OPER CLEAR supprime toutes les entrées
de la liste des Services Operators.

Un opérateur IRC peut utiliser la forme OPER LIST de 
la commande. Toutes les autres utilisations sont réservées 
aux Services Admins.


Admin

  • Syntaxe: /msg OperServ ADMIN ADD pseudo
  • ADMIN DEL {pseudo | entrée | liste}
  • ADMIN LIST [mask | liste]
  • ADMIN CLEAR
Permet au Services Roots d'ajouter ou de supprimer des
pseudos à ou de la liste des Services Admins. Un utilisateur 
dont le pseudo est dans la liste des Services Admins et qui est 
identifié auprès de OperServ aura accès aux commandes de Services
admin.

La commande ADMIN ADD ajoute le pseudo donné à la liste
des Services Admins.

La commande ADMIN DEL supprime le pseudo donné de
la liste des Services Admins. Si une liste de numéros 
d'entrées est donnée, ces entrées sont supprimées. (Consultez 
l'exemple pour LIST ci-dessous.)

La commande ADMIN LIST affiche la liste des Services Admins. 
Si un mask joker est donné, seules les entrées correspondantes
au mask sont affichées. Si une liste de numéros d'entrée
est donnée, seules ces entrées sont affichées, par exemple:

 ADMIN LIST 2-5,7-9
Liste toutes les entrées comprises entre 2 et 5 et
entre 7 et 9.

La commande ADMIN CLEAR supprime toutes les entrées
de la liste des Services Admins.

Un opérateur IRC peut utiliser la forme ADMIN LIST de 
la commande. Toutes les autres utilisations sont réservées au 
Services Roots.


Ignore

  • Syntaxe: /msg OperServ IGNORE {ADD|DEL|LIST} [time] [pseudo]
Autorise les ServicesAdmin a poser des ignores envers les services
sur les utilisateurs pendant une durée définie jusqu'a que les 
soient redémarrés. La durée est indiquée en secondes par défaut.
Unités reconnues: s pour les secondes, m pour les minutres, 
h pour les heures et d pour les jours. Vous ne pouvez PAS les combiner.
0 = Permanent


Commandes réservés aux Services Operators

Mode

  • Syntaxe: /msg OperServ MODE canal modes
Permet aux Services Operators de définir les modes d'un
canal. Les paramètres sont les mêmes que pour la commande
/MODE normale.

Réservée aux Services Operators.


Clearmodes

  • Syntaxe: /msg OperServ CLEARMODES canal [ALL]
Enlève tous les modes binaires (i,k,l,m,n,p,s,t) et les bans
d'un canal. Si ALL est donné, enlève également tous les
ops et voices (modes +o et +v) du canal.

Réservée aux Services Operators.


Kick

  • Syntaxe: /msg OperServ KICK canal utilisateur raison
Permet aux IRCops de kicker un utilisateur d'un canal.
Les paramètres sont les mêmes que pour la commande /KICK
normale. Le message de kick sera préfixé du pseudo de
l'IRCop ayant utilisé la commande KICK, par exemple:

*** SpamMan a été kické du canal #canal par OperServ (Alcan (Flood))

Réservée aux Services Operators.


AKill

  • Syntaxe: /msg OperServ AKILL ADD [+échéance] masque raison
  • AKILL DEL {masque | numéro d'entrée | liste}
  • AKILL LIST [masque | liste]
  • AKILL VIEW [masque | liste]
  • AKILL CLEAR
Permet aux Services Operators de manipuler la liste
d'AKILL. Si un utilisateur correspondant à un masque d'AKILL
tente de se connecter, les Services enverront un KILL pour
cet utilisateur et, sur les serveurs le supportant, demandera
à tous les serveurs d'ajouter un ban (K-line) du masque
qui correspondait.

AKILL ADD ajoute le masque user@host donné à la liste 
d'AKILL pour la raison précisée (qui doit être donnée).
échéance est un nombre entier suivi par un d (jours), h
(heures), ou m (minutes). Les combinaisons (telles que
1h30m) ne sont pas permises. Si l'unité n'est pas incluse,
la valeur est en jours par défaut (donc +30 est équivalent
à 30 jours). Pour ajouter une AKILL qui n'expire pas, utilisez
+0. Si le masque utilisateur à ajouter commence par un +,
une échéance doit être donnée, même si c'est la même que
celle par défaut. L'échéance par défaut pour les AKILLs peut 
être consultée par la commande STATS AKILL.

La commande AKILL DEL supprime le masque donné de la liste
d'AKILL si il existe. Si une liste de numéros d'entrées
est donnée, ces entrées sont supprimées. (Voyez l'exemple
pour LIST ci-dessous.)

La commande AKILL LIST affiche la liste d'AKILL. Si un
masque joker est donné, seules les entrées correspondantes
au masque sont affichées. Si une liste de numéros d'entrées
est donnée, seules ces entrées sont affichées, par exemple:

 AKILL LIST 2-5,7-9
Liste les entrées de la liste d'AKILL numéro 2 à 5 
et 7 à 9.

AKILL VIEW est une version plus détaillée de AKILL LIST, 
et affichera par qui et quand a été ajoutée une AKILL et
sa date d'expiration, en plus du masque user@host et de la 
raison. 

AKILL CLEAR vide toutes les entrées de la liste d'AKILL.

Réservée aux Services Operators.


Sgline

  • Syntaxe: /msg OperServ SGLINE ADD [+échéance] masque:raison
  • SGLINE DEL {masque | numéro d'entrée | liste}
  • SGLINE LIST [masque | liste]
  • SGLINE VIEW [masque | liste]
  • SGLINE CLEAR
Permet aux Services Operators de manipuler la liste
de SGLINEs. Si un utilisateur ayant un vrai nom correspondant 
à un masque de SGLINE tente de se connecter, les Services ne
lui permettront pas de continuer sa session IRC.

SGLINE ADD ajoute le masque de vrai nom donné à la liste 
de SGLINEs pour la raison précisée (qui doit être donnée).
échéance est un nombre entier suivi par un d (jours), h
(heures), ou m (minutes). Les combinaisons (telles que
1h30m) ne sont pas permises. Si l'unité n'est pas incluse,
la valeur est en jours par défaut (donc +30 est équivalent
à 30 jours). Pour ajouter une SGLINE qui n'expire pas, utilisez
+0. Si le masque de vrai nom à ajouter commence par un +,
une échéance doit être donnée, même si c'est la même que
celle par défaut. L'échéance par défaut pour les SGLINEs peut 
être consultée par la commande STATS AKILL.
Note: puisque le masque de vrai nom peut contenir des espaces,
le séparateur entre lui et la raison est un deux points.

La commande SGLINE DEL supprime le masque donné de la liste
de SGLINEs si il existe. Si une liste de numéros d'entrées
est donnée, ces entrées sont supprimées. (Voyez l'exemple
pour LIST ci-dessous.)

La commande SGLINE LIST affiche la liste des SGLINEs. Si un
masque joker est donné, seules les entrées correspondantes
au masque sont affichées. Si une liste de numéros d'entrées
est donnée, seules ces entrées sont affichées, par exemple:

 SGLINE LIST 2-5,7-9
Liste les entrées de la liste de SGLINEs numéro 2 à 5 
et 7 à 9.

SGLINE VIEW est une version plus détaillée de SGLINE LIST, 
et affichera par qui et quand a été ajoutée une SGLINE et
sa date d'expiration, en plus du masque de vrai nom et de la 
raison. 

SGLINE CLEAR vide toutes les entrées de la liste de SGLINEs.

Réservée aux Services Operators.


Sqline

  • Syntaxe: /msg OperServ SQLINE ADD [+échéance] masque raison
  • SQLINE DEL {masque | numéro d'entrée | liste}
  • SQLINE LIST [masque | liste]
  • SQLINE VIEW [masque | liste]
  • SQLINE CLEAR
Permet aux Services Operators de manipuler la liste
de SQLINEs. Si un utilisateur ayant un nick correspondant 
à un masque de SQLINE tente de se connecter, les Services ne
lui permettront pas de continuer sa session IRC.

Si le premier caractère du masque est un #, les services
empêcheront l'utilisation des channels correspondants (sur
les IRCds le supportant).

SQLINE ADD ajoute le masque donné à la liste de SQLINEs pour 
la raison précisée (qui doit être donnée).
échéance est un nombre entier suivi par un d (jours), h
(heures), ou m (minutes). Les combinaisons (telles que
1h30m) ne sont pas permises. Si l'unité n'est pas incluse,
la valeur est en jours par défaut (donc +30 est équivalent
à 30 jours). Pour ajouter une SQLINE qui n'expire pas, utilisez
+0. Si le masque à ajouter commence par un +,
une échéance doit être donnée, même si c'est la même que
celle par défaut. L'échéance par défaut pour les SQLINEs peut 
être consultée par la commande STATS AKILL.

La commande SQLINE DEL supprime le masque donné de la liste
de SQLINEs si il existe. Si une liste de numéros d'entrées
est donnée, ces entrées sont supprimées. (Voyez l'exemple
pour LIST ci-dessous.)

La commande SQLINE LIST affiche la liste des SQLINEs. Si un
masque joker est donné, seules les entrées correspondantes
au masque sont affichées. Si une liste de numéros d'entrées
est donnée, seules ces entrées sont affichées, par exemple:

 SQLINE LIST 2-5,7-9
Liste les entrées de la liste de SQLINEs numéro 2 à 5 
et 7 à 9.

SQLINE VIEW est une version plus détaillée de SQLINE LIST, 
et affichera par qui et quand a été ajoutée une SQLINE et
sa date d'expiration, en plus du masque et de la raison. 

SQLINE CLEAR vide toutes les entrées de la liste de SQLINEs.

Réservée aux Services Operators.


Szline

  • Syntaxe: /msg OperServ SZLINE ADD [+échéance] masque raison
  • SZLINE DEL {masque | numéro d'entrée | liste}
  • SZLINE LIST [masque | liste]
  • SZLINE VIEW [masque | liste]
  • SZLINE CLEAR
Permet aux Services Operators de manipuler la liste
de SZLINEs. Si un utilisateur ayant une IP correspondante 
à un masque de SZLINE tente de se connecter, les Services ne
lui permettront pas de continuer sa session IRC (et ce,
même si l'IP a un PTR RR).

SZLINE ADD ajoute le masque d'IP donné à la liste 
de SZLINEs pour la raison précisée (qui doit être donnée).
échéance est un nombre entier suivi par un d (jours), h
(heures), ou m (minutes). Les combinaisons (telles que
1h30m) ne sont pas permises. Si l'unité n'est pas incluse,
la valeur est en jours par défaut (donc +30 est équivalent
à 30 jours). Pour ajouter une SZLINE qui n'expire pas, utilisez
+0. Si le masque de vrai nom à ajouter commence par un +,
une échéance doit être donnée, même si c'est la même que
celle par défaut. L'échéance par défaut pour les SZLINEs peut 
être consultée par la commande STATS AKILL.

La commande SZLINE DEL supprime le masque donné de la liste
de SZLINEs si il existe. Si une liste de numéros d'entrées
est donnée, ces entrées sont supprimées. (Voyez l'exemple
pour LIST ci-dessous.)

La commande SZLINE LIST affiche la liste des SZLINEs. Si un
masque joker est donné, seules les entrées correspondantes
au masque sont affichées. Si une liste de numéros d'entrées
est donnée, seules ces entrées sont affichées, par exemple:

 SZLINE LIST 2-5,7-9
Liste les entrées de la liste de SZLINEs numéro 2 à 5 
et 7 à 9.

SZLINE VIEW est une version plus détaillée de SZLINE LIST, 
et affichera par qui et quand a été ajoutée une SZLINE et
sa date d'expiration, en plus du masque d'IP et de la 
raison.

SZLINE CLEAR vide toutes les entrées de la liste de SZLINEs.

Réservée aux Services Operators.


Commandes Set (réservées aux Services Admins)

Set

  • Syntaxe: /msg OperServ SET option valeur
Contrôle différentes options globales aux Servies. 
Les noms des options actuelles sont:

READONLY Active ou désactive le mode lecture seule.
LOGCHANReport des logs sur un canal
DEBUG  Active ou désactive le mode de déboguage
NOEXPIRE Active ou désactive le mode sans expiration
SUPERADMIN Active ou désactive le mode super-admin
SQL 	 Active ou désactive le mode SQL
IGNORE Active ou désactive le mode ignore
LIST Liste les options

Réservée aux Services Admins.


Set Readonly

  • Syntaxe: /msg OperServ SET READONLY {ON | OFF}
Active ou désactive le mode lecture seule. Dans le mode 
lecture-seule, les utilisateurs normaux ne seront pas 
autorisés à modifier les données des Services, comprenant
les access lists des canaux et pseudos, etc. Les IRCops
ayant suffisamment de droits sur les Services pourront 
modifier l'AKILL list des services et effacer ou interdire
des pseudos et canaux, mais de tels changements ne seront
pas sauvegardés à moins que le mode lecture seule ne soit
désactivé avant que les Services ne soient arrêtés ou
relancés.

Cette option est équivalente à l'option de la ligne de commande
-readonly.


Set Logchan

  • Syntaxe: /msg OperServ SET LOGCHAN {ON | OFF}
Permet d'envoyer les logs sur un canal en plus d'écrire dans le
fichier de log. LogChannel doit être défini dans le fichier
de configuration des services.

Note: En mettant cette option sur OFF vous renforcerez la sécurité...


Set Debug

  • Syntaxe: /msg OperServ SET DEBUG {ON | OFF | nombre}
Active ou désactive le debug mode. Dans le debug mode, toutes
les données envoyées vers et par les Services ainsi qu'un bon
nombre d'autres messages de déboguage sont écrits dans le 
fichier de log. Si nombre est donné, le debug mode est activé,
avec le niveau de déboguage à nombre.

Cette option est équivalente à l'option de la ligne de commande
-debug.


Set List

  • Syntaxe: /msg OperServ SET LIST
Afficher diverse option à propos de OperServ


Set Noexpire

  • Syntaxe: /msg OperServ SET NOEXPIRE {ON | OFF}
Active ou désactive le mode sans expiration. Dans le mode 
sans expiration, les pseudos, canaux, akills et exceptions 
n'expireront pas jusqu'à ce que l'option soit désactivée.

Cette option est équivalente à l'option de la ligne de commande
-noexpire.


Set Sql

  • Syntaxe: /msg OperServ SET SQL {ON | OFF}
Activer cette option fera utiliser SQL a anope, cette option est 
utilisé pour activé ou désactiver mysql lorsque votre serveur est
down et que les services sont en cour de fonctionnement.


Set Superadmin

Syntax: /msg OperServ  SET SUPERADMIN {ON | OFF}
Vous permet d'avoir tous les privilèges comme le droit d'être reconnu
"founder" de toutes les canaux...
Utilisation temporaire.


Commandes Services Admins

Umode

  • Syntaxe: /msg OperServ UMODE pseudo modes
Permet aux ServicesAdmin de changer un mode d'un utilisateur.


Oline

  • Syntaxe: /msg OperServ OLINE pseudo flags
Permet de mettre un OperFlag à un utilisateur.
Préfixes: "+" et "-". Pour tout supprimer, spécifiez "-"

Limité aux Services Admins.


Noop

  • Syntaxe: /msg OperServ NOOP SET serveur

NOOP REVOKE serveur

NOOP SET supprime toutes les O:lines du serveur
donné et déconnecte tous les IRCops qui sont dessus
actuellement pour les empêcher de rehasher le serveur
(car cela annulerait les effets).

NOOP REVOKE remet en place toutes les O:lines 
supprimées du serveur donné.

Note: Le paramètre serveur n'est en aucun cas 
vérifié par les Services.

Réservée aux Services Admins.


Jupe

  • Syntaxe: /msg OperServ JUPE serveur [raison]
Demande aux Services de juper un serveur -- c'est à dire,
créer un faux serveur connecté aux Services ce qui empêche
le vrai serveur ayant ce nom de se connecter. Le jupe peut
être enlevé en utilisant un SQUIT normal. Si une raison
est donnée, elle est placée dans le champ d'information du
serveur, sinon, l'information du serveur contiendra le 
texte "Juped by <pseudo>", laissant paraître le pseudo
de la personne qui a jupé le serveur.

Réservée aux Services Admins.


Raw

  • Syntaxe: /msg OperServ RAW texte
Envoie une chaîne de texte directement au serveur sur 
lequel les Services sont connectés. Cette commande a un
champ d'utilisation très limité, et peut causer des
troubles dans un réseau en cas de mauvaise utilisation.
N'UTILISEZ PAS CETTE COMMANDE à moins d'être absolument
sûr de ce que vous faites!

Réservée aux Services Admins.


Update

  • Syntaxe: /msg OperServ UPDATE
Provoque la mise à jour de toutes les bases de données dès
que vous le demandez.

Réservée aux Services Admins.


Reload

  • Syntaxe: /msg OperServ RELOAD
Provoque le rechargement du fichier de configuration des
Services. Notez que certaines directives demandent tout
de même le redémarrage des Services pour prendre effet
(comme le nom des services, l'activation de la limite
de sessions, etc.)

Réservée aux Services Admins.


Quit

  • Syntaxe: /msg OperServ QUIT
Provoque un arrêt immédiat des services, les bases de données
ne sont pas sauvegardées. Cette commande ne devrait pas être
utilisée à moins que des dommages dans la copie en mémoire des
bases de données ne soient soupçonnés. Pour des arrêts normaux,
utilisez la commande SHUTDOWN.

Réservée aux Services Admins.


Shutdown

  • Syntaxe: /msg OperServ SHUTDOWN
Provoque la sauvegarde de toutes les bases de données puis
l'arrêt des services.

Réservée aux Services Admins.


Restart

  • Syntaxe: /msg OperServ RESTART
Provoque la sauvegarde de toutes les bases de données et
le redémarrage des Services (c'est à dire qu'il arrête
le programme et le relance immédiatement).

Réservée aux Services Admins.


Killclones

  • Syntaxe: /msg OperServ KILLCLONES pseudo
Déconnecte tous les utilisateurs qui ont la même host que
pseudo. Une AKILL temporaire, de la forme *@host, est
ajoutée pour empêcher les clients de se reconnecter
immédiatement. Un wallops est également envoyé indiquant
qui a utilisé la commande, quelle host est affectée et
combien d'utilisateurs ont été déconnectés. Elle est
utile pour supprimer un nombre important de clones du
réseau.

Réservée aux Services Admins.


Chanlist

  • Syntaxe: /msg OperServ CHANLIST [{modèle | pseudo} [SECRET]]
Liste tous les channels actuellement utilisés sur le réseau IRC, qu'ils
soient enregistrés ou non.

Si modèle est donné, seuls les canaux correspondants sont listés. Si
un pseudo est donné, les canaux sur lesquels est l'utilisateur ayant
ce pseudo seront listés. Si SECRET est spécifié, liste seulement les canaux 
correspondants à modèle qui ont le mode +s ou +p.

Réservée aux Services Admins.


Userlist

  • Syntaxe: /msg OperServ USERLIST [{modèle | canal} [INVISIBLE]]
Liste tous les utilisateurs connectés sur le réseau IRC, enregistrés
ou non.

Si modèle est donné (format nick!user@host), seuls les utilisateurs 
correspondants seront listés. Si canal est donné, seuls les 
utilisateurs du canal seront listés. +i INVISIBLE est spécifié,
seuls les utilisateurs avec le mode +i seront listés.

Réservée aux Services Admins.


Exception

  • Syntaxe: /msg OperServ EXCEPTION ADD [+échéance] mask limite raison
  • EXCEPTION DEL {mask | liste}
  • EXCEPTION MOVE num position
  • EXCEPTION LIST [mask | liste]
  • EXCEPTION VIEW [mask | liste]
Permet aux Services Admins de manipuler la liste des hosts qui
ont des limites de session spécifiques - autoriser certaines
machines, telles que des servers de shell, pour supporter plus
que le nombre de clients par défaut à la fois. Une fois qu'une
host atteint sa limite de session, tous les clients essayant
de se connecter de cette host seront déconnectés. Avant que
l'utilisateur ne soit déconnecté, ils sont avertis, par un
/NOTICE de OperServ, de l'endroit où ils pourront trouver de
l'aide concernant la limitation de session. Le contenu de cette
notice est une option de configuration.

EXCEPTION ADD ajoute le mask donné à la liste des exceptions.
Notez que les masks nick!user@host et user@host sont 
invalides! Seuls les masks d'host réels, tels que box.host.dom 
et *.host.dom, sont autorisés parce que la limitation de sessions
ne prend pas en compte le nick ou l'username. limit doit être un
nombre supérieur ou égal à zero. Ceci détermine combien de sessions
sont supportées à la fois. Une valeur de zero signifie que l'host
a une limite de sessions illimitée. Consultez l'aide de AKILL pour
les détails sur le format du paramètre optionnel échéance.
EXCEPTION DEL supprime le mask donné de la liste des exceptions.
EXCEPTION MOVE déplace l'exception num vers position. Les 
exceptions se trouvant entre seront déplacées vers le haut ou le
bas pour combler le trou.
EXCEPTION LIST et EXCEPTION VIEW montrent toutes les 
exceptions actuelles; si un mask optionnel est donné, la liste
est limitée aux exceptions correspondantes au mask. La différence
est que EXCEPTION VIEW est plus informative, puisqu'elle affiche
également le nick de la personne qui a ajouté l'exception, sa 
limite de sessions, la raison, le mask ainsi que la date d'échéance.

Notez qu'un client se connectant "utilisera" la première 
exception à laquelle leur host correspond. Les
grandes listes d'exception et les exceptions utilisant
excessivement les wildcards entrainent une dégradation des
performances des Services.

Réservée aux Services Admins.


Session

  • Syntaxe: /msg OperServ SESSION LIST minimal
  • SESSION VIEW host
Permet aux Services Admins de voir la liste des sessions.

SESSION LIST liste les hosts ayant au minimum minimal
sessions. La limite minimale doit être un nombre supérieur à
1. Ceci pour prévenir d'un listing accidentel d'un large
nombre d'hosts à session unique.

SESSION VIEW affiche des informations détaillées sur une
host spécifique - comprenant le nombre de sessions actuelles
ainsi que la limite de sessions. La valeur host ne doit
pas contenir de wildcards.

Consultez l'aide de EXCEPTION pour plus d'informations 
concernant la limitation et comment définir les limites de
sessions pour certaines hosts et groupes.

Réservée aux Services Admins.


Chankill

  • Syntaxe: /msg OperServ CHANKILL [+expire] canal raison
Inflige un AKILL a toutes les personnes qui sont sur le canal
spécifié. Ceci utilise le réel identd@host de tout les pseudos. 


Svsnick

  • Syntaxe: /msg OperServ SVSNICK pseudo nouveau-pseudo
Force le changement de pseudo d'un pseudo.

Limité aux Services Admins


Commandes Defcon

Defcon

  • Syntax: /msg OperServ DEFCON [1|2|3|4|5]
Le système defcon utilise et applique des configurations
pré-definies pour proteger durant une attaque sur le réseau.
attack on the network.


Defcon Akill New Clients

AKILL toutes les nouvelles connexions


Defcon Force Chan Modes

Application des modes OperServ sur tout les canaux.


Defcon No Mlock Change

Changement des MLOCK bloqué


Defcon No New Channels

Enregistrement de nouveaux canaux bloqué


Defcon No New Clients

Kill toutes nouvelles connexions client


Defcon No New Memos

Aucun(s) nouveau(x) memo(s) envoyé(s)


Defcon No New Nicks

Enregistrement de nouveaux pseudo bloqué


Defcon Only

Ignore tout les non opers pour les messages


Defcon Reduce Session

Utilisation du nombre maxi de session a <num>


Defcon Silent Only

Ignore silencieusement les non-opers


Logged

Remarque: Toutes les commandes envoyées à OperServ sont enregistrées!


Commandes réservées aux Services Roots

Modinfo

  • Syntaxe: /msg OperServ MODINFO Fichier
Cette commande donne des informations sur un module chargé.

Limité aux Services Roots.


Modlist

  • Syntaxe: /msg OperServ MODLIST
Liste les modules actuelement chargés.

Limité aux Services Roots.


Modload

  • Syntaxe: /msg OperServ MODLOAD Fichier
Cette commande charge le module depuis le fichier situé dans le repertoire
des modules.

Limité aux Services Roots.


Modunload

  • Syntaxe: /msg OperServ MODUNLOAD Fichier
Cette commande décharge le module depuis le fichier situé dans le repertoire
des modules.

Limité aux Services Roots.